10 conseils pour optimiser son storytelling sur le web

optimiser-storytelling-web-badkitty

Qu’est-ce que le storytelling ? 

Le storytelling, c’est tout simplement l’art de raconter une histoire. Et l’exercice est d’autant plus périlleux lorsqu’il s’agit de le faire pour une marque. Car l’intérêt d’utiliser le storytelling dans sa stratégie de communication, c’est de promettre de faire vivre une expérience unique à ses clients et surtout, de développer sa marque de manière subtile et attachante en suscitant un fort engagement.

Le storytelling, ce n’est pas seulement raconter votre histoire ou vos origines. C’est bien plus que ça. C’est tout un univers que vous allez créer autour de votre marque et de son développement (succès, échecs, inspirations…) tout en créant du contenu qui respecte un certain ton. 

Pourquoi faire du storytelling ? 

Faire du storytelling va vous donner une légitimité et une identité. C’est par ce biais que vous pourrez d’une part énoncer votre vision et la partager. Vos origines, vos valeurs et votre objectif doivent être clairement énoncés dans un style qui vous est propre. En bref, vous allez donner le ton de votre marque et c’est ainsi que vous allez créer un lien particulier et faire vivre une expérience unique, à vos côtés. 

Les gens sont par nature curieux, avides de ressenti et de nouvelles expériences. C’est à vous de susciter leur intérêt, leur attachement et d’avoir un véritable écho auprès de votre audience. Pour augmenter l’impact de votre marque et favoriser le partage auprès d’une communauté en croissance.  

Ainsi, des marques vont raconter une histoire sur leur origine, sur un concept ou bien en adoptant une vision, un style particulier. Prenons quelques exemples pour illustrer ces deux cas.

Quand le storytelling se base sur une bonne action...

La marque américaine Toms s’est fait connaître en vendant des espadrilles en toile de bonne facture et dans des coloris et des motifs multiples et à faible coût. Mais surtout, ce que les gens retiennent en achetant une paire de Toms, c’est que pour une paire achetée, une paire est donnée à un enfant dans le besoin. Et la marque communique beaucoup dessus que ce soit sur son site web, les réseaux sociaux ou encore sur les boîtes de chaussures. 

Pour résumer, quand vous achetez une paire de Toms vous savez que vous faites une bonne action. Leur storytelling est si puissant que les clients sont fiers de porter des Toms et en parlent autour d’eux. Une bonne histoire est une histoire que l’on partage.

source : toms.fr

Quand le storytelling se base sur une mission...

En France, c’est la marque Michel et Augustin qui a su tirer son épingle du jeu en créant autour de ses produits une véritable communauté de Trublions du Goût. Toute leur communication se base sur leur « mission », leur recherche de l’authenticité accompagné d’un style plein de peps et décalé.   

source : micheletaugustin.com

D’autres font sans cesse vivre de nouvelles expériences à leurs clients en leur racontant de nouvelles histoires. C’est le cas du Bon Marché, formidable temple associant shopping, art et expérience client de façon très fluide et légitime. Ce grand magasin parisien met plusieurs fois par an des artistes ou un thème à l’honneur avec une sélection pointue : la famille italienne, le Japon, Los Angeles avec une communication print et digitale qui suscitent l’envie et sont relayés sur les réseaux sociaux.

Comment utiliser le storytelling ? 

Le meilleur moyen d’optimiser votre storytelling ? Adopter une stratégie cross-média incluant différents canaux comme le site web, l’emailing, le print, les réseaux sociaux…

Nous parlerons une prochaine fois de tous les moyens que nous avons à disposition pour et nous allons nous concentrer dans cet article sur la façon de promouvoir le storytelling de manière générale sur son site web. Certains peuvent aussi utiliser une landing page pour collecter des données par la même occasion. Pour info, si le terme landing page ne vous parle pas, consultez notre article sur le sujet ici. 

Et si on peut vous donner un bon conseil avant de commencer : intégrez votre storytelling dans une page de votre menu peu importe le titre que vous choisirez (Origine, À propos, Nous, Notre Histoire…) mais surtout éviter de le placer uniquement dans le footer qui se trouve en bas de votre site web car cet emplacement est rarement consulté… 

10 conseils pour réussir son storytelling sur le web

1. Revenez aux origines

Si vous avez la chance d’exister depuis 1846 alors dites-le ! Qu’y a-t-il de plus légitime qu’une « Maison » qui a de (très) nombreuses années d’existence. Et les gens raffolent de ces histoires familiales (ou non), photos d’archives à l’appui. 

Si vous êtes une marque plus jeune, vous pouvez très bien communiquer sur ce qui a été l’élément déclencheur pour vous lancer, un projet entre copains, une difficulté que vous avez rencontrée et qui vous a poussé à créer un produit ou tout simplement une belle rencontre. 

source : goutalparis.com

2. Définissez votre vision et vos objectifs

Il est important pour votre audience de savoir si elle peut s’identifier à vous et à vos produits. Car nous le savons, nous sommes ce que nous portons, ce que nous mangeons, ce que nous achetons. Votre audience doit pouvoir se reconnaître en vous et vouloir continuer à prendre part aux expériences que vous lui proposerez. Mais avant de s’engager avec vous, elle doit savoir si elle vous suit… ou pas. Il est donc intéressant de communiquer sur votre vision ou votre « mission » sur cette page dédiée au storytelling de la marque.

source : energydrink-fr.redbull.com

3. Impliquez votre audience dans votre storytelling

Comprendre les attentes de votre cible vous permettra de les toucher de manière plus pertinente et l’impliquer favorisera son engagement envers votre marque. Nous parlerons bientôt d’engagement mais dans ce cas, montrez-leur brièvement ce que vous ferez pour eux s’ils vous sont fidèles. Prenez l’exemple d’Oasis et de sa communauté Facebook : des contenus spéciaux sont crées autour des pub, des jeux et des fruits… et qui véhiculent les valeurs de la marque en mettant l’accent sur les fruits et le fun… euh en fait sur des fruits qui sont funs. 

Concrètement, si vous êtes un concessionnaire auto, ne soyez pas un concessionnaire auto lambda. Attisez leur envie de faire partie de votre communauté en leur montrant que vous leur ferez découvrir de nouveaux modèles sur circuit, que vous organiserez des Journées Portes Ouvertes VIP… Et donnez-leur des idées de week-end en mode roadtrip pour partir se détendre grâce à votre véhicule…

source : mini.fr

4. Vos engagements et vos valeurs

Certains sont très friands de consommer des marques avec lesquelles ils ont des points communs. Cela rassure les gens de savoir que vous défendez des valeurs et que vous vous engagez à différents niveaux que ce soit pour être une entreprise RSE ou parce que c’est votre intime conviction. Alors n’hésitez pas à communiquer même sur de petites actions au niveau local qui vous permettront de vous attirer de la sympathie et d’acquérir aussi de la notoriété. 

source : veja-store.com

5. Adoptez un ton qui vous est propre

Toute personne qui est un bon storyteller (conteur d’histoire – mais c’est moins chic en français), vous conseillera d’utiliser un ton personnel qui vous caractérise. Trois notions importantes sont nécessaires pour se démarquer : l’authenticité, la créativité et une forte identité. Un bon cocktail pour vous démarquer. N’oubliez pas la cohérence aussi et communiquez toujours de la même façon sinon votre cible vous croira schizophrène.

source : chupachups.fr

6. Optez pour une esthétique identifiable

Tout message issu de votre communication de marque (ou institutionnelle) doit respecter votre charte graphique. Soyez consistant, et faites en sorte que votre message corresponde à l’esthétique choisie. Pour reprendre l’exemple de Michel et Augustin, la charte graphique correspond parfaitement à cet état d’esprit un peu loufoque et ludique, et tous les produits de la marque sont facilement identifiables. 

Pour que votre page de storytelling soit réussie visuellement, optez pour de belles images au format Hero et évitez les visuels issus des banques d’images et qui manquent du coup d’authenticité. N’hésitez pas à créer des cadres incluant du visuel ou du texte, ou de la couleur pour différencier et rythmer votre message. Vous pouvez également vous permettre d’utiliser une police un peu différente de type Script pour renforcer le côté humain de votre message. 

source : homemadebrand.com

7. Montrez les "dessous"

Les gens sont friands de découvrir des choses qu’ils ne connaissent pas. Alors profitez-en pour leur montrer les dessous de votre activité. Prenez de beaux clichés en noir et blanc de votre atelier, de votre équipe en train de plancher sur un projet, de vos inspirations avant une nouvelle collection (sans tout dévoiler toutefois – oui ça arrive !)… Créez tout simplement un lien en montrant un côté moins « lisse » mais sans doute plus authentique, plus créatif et plus humain.

source : moynat.com

8. Faites vivre votre storytelling

Pour que votre storytelling soit efficace, il faut réussir à créer une communauté autour de votre marque. Alors n’hésitez pas à en parler sur votre page et à inciter les gens à participer. 

Par exemple, la communauté Harley Owners Group regroupant les propriétaires (passionnés) de Harley Davidson se retrouve autour d’une culture commune, d’un mode de vie qu’ils partagent et qui fait vivre la marque partout dans le monde. C’est plutôt une bonne stratégie de compter sur vos clients pour faire votre promotion et partager votre vision, non ? 

Mettez également la page de storytelling à jour en fonction de vos actualités importantes : prix reçus, don à une fondation, retours de presse etc…

source : harley-davidson.com/fr

9. Newsletter et réseaux sociaux

La page de storytelling de votre site est l’endroit idéal pour mettre en avant votre présence sur les réseaux sociaux. Ajoutez des icônes que vous pouvez personnaliser à des endroits stratégiques et demandez franchement à votre audience de vous suivre.  

Et ce qui est très important, c’est de donner la possibilité de s’inscrire à votre newsletter pour recevoir des actualités de votre part. Ces messages pourront être des nouveaux produits, des rencontres, des invitations à des événements… C’est un moyen indispensable de collecter et fidéliser vos clients et prospects et accroître ainsi votre présence. Et nous savons parfaitement de quelle façon nous pouvons envoyer un message pertinent à une cible pertinente…

Et surtout, n’oubliez pas de leur dire que vous respectez la loi et qu’ils pourront se désinscrire à tout moment !

source : energydrink-fr.redbull.com

10. Un format responsive

Dernier point mais ô combien important, la page dédiée au storytelling doit être responsive (comme le reste du site par ailleurs). Ce qui veut dire qu’elle doit s’adapter au format de l’écran qui sera utilisé par le lecteur. La majorité des sites web étant consultés sur smartphone, il est impératif que la page de storytelling s’adapte au format du téléphone au risque de perdre des utilisateurs voire des clients potentiels.

Source : Grafik plus

The End

ÇA VOUS A PLU ? Partagez-LE !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin